Connexion candidat
expertises offres clients offres candidats blog contact

Disposez d'informations stratégiques pour orienter votre carrière,

Matchez vos envies avec celles des entreprises.


Candidature

Castez les bons talents,

Bénéficiez d'une veille d'experts pour anticiper vos besoins.

 

Contact

Esprit d'équipe et consensus, le management à l'allemande

Dorsimont 13-9-2014 10:07
Catégories: Perspectives emplois marcom
 blog_image:aclcon_14105956825413fb62b9e00.jpg:end_blog_image

Exportations au plus haut, chômage au plus bas, excédents budgétaires, la santé économique de l'Allemagne est insolente.

Pour les décideurs français, c'est le modèle à suivre. En cela, ils louent surtout le coût du travail ou les niveaux de prélèvement et d'endettement public, moins élevés qu'en France.

Mais seraient-ils prêts à faire leurs d'autres pratiques venues d'outre-Rhin ?

 

Selon une récente étude du cabinet Bain & Company, menée auprès de 13 000 dirigeants et qui recense les outils de management utilisés en Allemagne et en France, les enquêtes et les sondages relatifs à l’engagement des salariés pour leur entreprise sont l'outil le plus utilisé par les entreprises allemandes (45 % d'entre elles).

En France, seules 17% des entreprises y ont recours, alors que 41 % plébiscitent les programmes de conduite du changement.

Lorsqu'il s'agit de lancer un projet, les Allemands discutent, échangent à tous les échelons pour obtenir l'adhésion des salariés. Même si cela a un coût, en temps passé notamment.

La France valorise au contraire la rapidité, le changement, la réduction des coûts et l'optimisation. A l'Allemagne le long terme, l'implication de chacun et la co-création. A la France le court terme, le secret réservé à quelques-uns, la mise en concurrence interne.

Consensus et qualité vs individualisme et innovation

Les décisions étant mûrement réfléchies et les choix opérés par consensus, les salariés allemands sont en contrepartie rétifs au changement. Une étude de la Dares de juillet 2014 met en revanche en lumière que 64,3% des salariés français doivent souvent changer de tâche — y sont-ils favorables pour autant ?

Le management à la française laisse plus de place à l'individualité, à l'innovation. Le magazine américain Forbes a classé les entreprises mondiales les plus innovantes. Parmi les cent premières, huit sont françaises, une seule est allemande. Pour schématiser, les Français innovent, les Allemands se chargeant ensuite de mettre en œuvre méthodiquement ces innovations dans des produits de grande qualité, qu'ils exportent ensuite massivement, en France notamment.

L'Allemagne vient de remporter sa quatrième Coupe du monde de football avec une formation surnommée la Mannschaft, autrement dit L'Equipe. C'est tout dire… Quant aux Bleus — qui parfois jouent en blanc, parfois en maillots rayés —, ils ont brillé, par intermittence. Ces individualités talentueuses ont finalement été défaites par L'Equipe allemande.

Au-delà de cette image sportive et de la tentation de généraliser les tendances comportementales, ces deux types de management ne peuvent-ils pas aisément se compléter ? En effet, dans une économie mouvante, innovation et organisation peuvent paraître les éléments d’une formule gagnante pour tirer son épingle du jeu de la concurrence exacerbée.

Le management participatif serait-il l’exemple à suivre pour plus d’efficience et d’efficacité au sein de l’entreprise ?

Plus encore : la recherche du consensus, la co-construction et la capacité à trancher lorsque cela s’avère nécessaire pour avancer.

Commentaire

CAPTCHA ImageRenouveler le codeActiver le code de sécurité
Blog
Le29-3-2017 11:15
4545 consultations | 0 réponses
Le17-1-2017 9:21
7575 consultations | 0 réponses
Commentaires récents
Copyright 2018 ACL Partners | Sitemap | SCOOPIT | RSS