Connexion candidat
expertises offres clients offres candidats blog contact

Disposez d'informations stratégiques pour orienter votre carrière,

Matchez vos envies avec celles des entreprises.


Candidature

Castez les bons talents,

Bénéficiez d'une veille d'experts pour anticiper vos besoins.

 

Contact

Big Data et pénurie de compétences : les spécialistes manquent ? Formez-les !

Dorsimont 11-9-2015 11:17
Catégories: Focus métiers
 blog_image:aclcon_144196310855f29c6446670.jpg:end_blog_image

Plus on en parle, moins on les voit.

Alors que les données s'amoncellent et que les entreprises tentent de recruter pour les exploiter, le Big Data tarde à se concrétiser.

Principale raison évoquée : le manque de talents, l'inadéquation des formations. Si l'on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, qu'attendent les entreprises pour prendre les choses en main
?

Un chiffre : selon IBM, 90% des données recueillies par les entreprises l'ont été au cours de deux dernières années.

Parmi ces méga-données, les deux tiers environ sont peu ou mal utilisées. Sans doute ce chiffre et ce constat suffisent-ils à expliquer le désir désormais clairement exprimé par les entreprises d'exploiter ces «trésors».

Ainsi, selon le cabinet IDC, seules 7 % des entreprises souhaitaient s'engager sur cette voie en 2012. Deux ans plus tard, elles étaient 43 %.

Données en abondance d'un côté, volonté des entreprises de les exploiter de l'autre et, pourtant, la fameuse révolution Big Data tarde à se concrétiser.

Pourquoi ? Parce qu'il ne suffit pas de disposer d'un gisement potentiel de précieuses informations ni de vouloir les exploiter pour en tirer la substantifique moelle.

Autrement dit, sans spécialistes de la collecte, du stockage et, surtout, de l'analyse, ces données ne sont rien d'autre que de très encombrants terra-octets.

Les offres d'emploi fleurissent donc pour embaucher les professionnels qui savent traiter ces méga-données, les entreprises se livrant à une course effrénées pour attirer les meilleurs, voire pour « simplement » recruter.

Car une fois n'est pas coutume, la demande des entreprises dépasse l'offre de talents.

Résultat : les rares professionnels qui ont les multiples compétences requises — statistiques, mathématiques, développement, marketing… — sont recrutés à prix d'or, tandis que la majorité des postes proposés ne sont pas pourvus, faute de profils adéquats.

Dans ce contexte, la course à l’exploitation des données est-elle perdue d’avance pour les professionnels et en particulier pour les marketers dont la data est un levier majeur pour mieux cibler les clients ?

Qui ne forme pas peine à recruter
L'inadéquation des candidats n'est pas la seule responsable de ce décalage offre-demande.

Selon certains spécialistes en effet, les compétences recherchées par les entreprises ne sont pas toujours bien ciblées, reposant trop souvent sur des classifications informatiques qui sont aujourd'hui dépassées.

Du coup, ces mêmes entreprises refusent des spécialistes qui feraient le plus souvent très bien l'affaire après une rapide formation.

Car il apparaît en effet que les sociétés qui ont le plus de difficultés à recruter sont très souvent celles qui ne forment pas leurs salariés.

Résultat, les potentielles recrues le savent et rechignent à s'engager avec des employeurs qui ne les feront pas évoluer.

Les entreprises ont pris l'habitude de compter sur l'Ecole pour leur fournir celles et ceux qu'il leur faut, à charge pour celle-là de les former au plus près de leurs besoins.

L'accélération de la technologie est-elle compatible avec ce fonctionnement ? L'Ecole a-t-telle le temps et les moyens de s'adapter à cette accélération ? Est-ce son rôle ?

Et demain, qu'adviendra-il des formations et des jeunes diplômés lorsque l'analyse automatique des données sera suffisamment performante pour que les entreprises puissent se passer des spécialises qu'elles réclament aujourd'hui ?


Commentaires (1)

Denat 12-9-2015 10:08

Vous avez tout à fait raison.

Je suis expert en digital pour la supply chain et l'entreprise globale. Et c'est compliqué d''expliquer les besoins.

Je fais partie de plusieurs associations standards et digitales. Et c'est compliqué de placer des profils digitaux

JC DENAT

Commentaire

CAPTCHA ImageRenouveler le codeActiver le code de sécurité
Blog
Le29-3-2017 11:15
5578 consultations | 0 réponses
Le17-1-2017 9:21
9916 consultations | 0 réponses
Commentaires récents
Copyright 2019 ACL Partners | Sitemap | SCOOPIT | RSS